La course minimaliste ou barefoot running

barefoot running
Share

Un mouvement venu d’Amérique du Nord commence peu à peu à se développer en France. Il s’agit du « barefoot running », aussi appelé course minimaliste. Il consiste à courir pieds nus, sans équipement spécifique. Certains athlètes vont alors choisir de courir sans les nouvelles technologies qui peuvent exister en matière de running…

Pourquoi opter pour la course minimaliste ?

Cette pratique te permet de revenir aux origines de la course à pied, sans artifices. En effet, le corps humain est prévu de manière à se déplacer pieds nus : lorsque l’on marche, on observe une flexion des orteils, appelée le grip, qui permet d’améliorer l’adhérence et l’efficacité du pas. Le barefoot running te permet donc de fouler le sol plus naturellement, sans amortis ou surprotections intégrées dans les chaussures de course. Tu gagnes donc en sensation puisque tes pieds sont à même le sol ! Evidemment, il est nécessaire d’entraîner ton corps à cette pratique afin d’éviter toute blessure musculaire.

En général, après une heure de course, le pied a tendance à s’échauffer, transpirer et gonfler, ce qui provoque un inconfort certain lorsque tu portes des chaussures. La peau étant un organe sensoriel, elle reçoit des informations en termes de pression et de température mais également des informations utiles sur l’environnement (chaud, humide, glissant, etc.).

Ton pied s’adapte à la surface sur laquelle tu cours et t’évite tout traumatisme des membres inférieurs et de la colonne vertébrale. Il joue un rôle d’amortisseur, ainsi ton corps s’adapte en fonction des informations qu’il reçoit. La foulée est alors plus dynamique : la plante entre en premier en contact avec le sol, puis le talon, enfin celui-ci se relève suivi de la plante, puis les orteils te propulsent. Le temps d’appui au sol – étant réduit – permet aux muscles des cuisses, des mollets et des fesses de ne pas prendre de volume tout en restant très toniques.

Tu vas donc d’une part gagner en sensations et accroître la puissance de ton pied, et d’autre part développer tes réflexes proprioceptifs : une meilleure perception du sol et de ton propre corps, ainsi qu’une réaction bien plus rapide aux divers aléas que tu pourras rencontrer sur le terrain.

course minimaliste

Comment passer à une course minimaliste ?

Même s’il est naturel pour l’Homme de courir pieds nus, certains d’entre nous ne l’ont jamais fait. Il est donc nécessaire de t’entraîner afin que la transition vers le barefoot running se fasse en douceur. Pour cela, il existe les chaussures minimalistes que tu peux acheter en ligne (elles sont difficilement trouvables en magasin physique).

Voici les 3 points essentiels pour la réussite de ta transition vers la course minimaliste :

  1. Évolue progressivement : commence doucement au début en alternant course minimaliste et course avec chaussures traditionnelles et augmente progressivement le temps de course pieds nus (ou chaussures minimalistes).
  2. Écoute : ton corps ! Et surveille les symptômes liés au mollet, au tendon d’Achille, sous et sur le pied. Si tu ressens une douleur, c’est que tu vas trop vite ! Il faut donc que tu y ailles plus doucement, à ton rythme.
  3. Fais le bon choix : si tu optes pour une chaussure minimaliste, sache que celle-ci doit respecter certains critères afin de ne pas interférer avec les sensations et les adaptations de ton pied. Ainsi, elle doit pouvoir s’ajuster pour minimiser les points de pression sur tes pieds et orteils, être la plus fine possible pour diminuer l’interférence entre le pied et le sol, être flexible, éviter les supports technologiques assurant stabilité et renforcement et enfin être légère.

Pour découvrir les sensations du Barefoot running , participe à la BAREFiiT 🙂 Inscris-toi dès maintenant !

Share

Publié par marc Tudela le , dans Training.

A propos de marc Tudela

Laisser un commentaire