Rencontre avec Gian Marco Tavani, ambassadeur BAREFiiT

gian marco tavani sport
Share

Tu pensais connaître tous les BAREFiiT Ambassadors ? Détrompe-toi, la BAREFiiTeam te réserve encore bien d’autres surprises ! Les 29 et 30 septembre 2018, tu pourras apercevoir sur le parcours Trash Gian Marco Tavani, chef d’entreprise, acteur et présentateur télé italien. Il fera notamment partie de l’équipe d’Adrien Raffault.

Découvre vite ses réponses à nos questions, non dénuées de malice et de facéties !

« Etre ambassadeur BAREFiiT est pour moi un honneur et une responsabilité. »

BAREFiiTeam : Salut Gian Marco ! Parle-nous de ton rôle d’ambassadeur pour la BAREFiiT.

Gian Marco Tavani : Etre ambassadeur BAREFiiT est pour moi un honneur et une responsabilité. Je ne me prends jamais au sérieux et je vis la vie avec autodérision mais là… je veux être bon pour mon équipe et je vais m’entraîner sérieusement. Pour cela, l’été est la meilleure des périodes !

BAREFiiTeam : Qu’est-ce qui t’a poussé à rejoindre l’aventure ?

Gian Marco Tavani : Les nouveaux challenges me galvanisent et le défi BAREFiiT plus particulièrement. J’apprécie beaucoup le concept, notamment le côté nature. La mer et le sable constituent un décor parfait ! Etre sportif a toujours été dans ma nature, ce sera un plaisir pour moi de présenter cette course en Italie.

BAREFiiTeam : As-tu déjà participé à une course à obstacles ?

Gian Marco Tavani : Une fois je crois… Ah non, je confonds : j’ai été confronté à des roses, non à des obstacles ! Ma mémoire me joue des tours 😉

[NDLR : Gian Marco a participé à l’émission « Le Bachelor »].

gian marco tavani barefiit

BAREFiiTeam : Tu nous as dit t’être toujours senti sportif dans l’âme. Qu’entends-tu par là ?

Gian Marco Tavani : J’ai été footballeur en 3ème division. J’ai d’ailleurs joué dans la même équipe que le petit Materazzi à l’époque (… je ne commenterai pas !) 🙂

J’adore les sports de glisse (surf, snow, skate..) mais je n’ai jamais le temps d’en faire, entre les tournages et mon entreprise, AMA Pure.

BAREFiiT : Quels sont les moments qui ont marqué ton parcours sportif ?

Gian Marco Tavani : Sûrement mon premier jour de foot ! J’avais 10 ans et on m’a carrément dit que j’étais trop grand et que j’avais de trop grands pieds pour jouer…

La fois où j’ai failli marquer mon premier tir au but contre le Taïwan dans un tournoi international, puis celle où j’ai eu le courage d’assurer cette responsabilité dans un autre tournoi. Cela a eu un impact déterminant dans ma vie. Cela m’a débloqué sur toutes les choses que j’ai décidé de tenter ensuite.

BAREFiiTeam : Comment comptes-tu aborder la course les 29 et 30 septembre ? Quels sont tes objectifs ?

Gian Marco Tavani : Déjà je me suis acheté une paire de chaussures de course. Début juillet, j’ai participé au training spécial BAREFiiT d’Adrien Raffault. Je n’ai pas pu marcher correctement pendant les trois jours qui ont suivi – Je plaisante ! (… Enfin presque) 😉

Donc je vais m’y mettre sérieusement : courir, nager faire un peu attention à mon alimentation … J’y arriverai !

gian marco tavani barefiit

BAREFiiTeam : Un conseil aux BAREFiiTERS ?

Gian Marco Tavani : Donnez tout et profitez de chaque instant. Comme dans la vie, il est important de ne pas penser qu’au résultat et de vivre le moment présent.

J’invite tous ceux qui comme moi aiment les nouvelles aventures à venir célébrer cet événement, car c’est quelque chose qui va marquer les années à venir ! Plus tard, on parlera de notre participation à la BAREFiiT dans les livres d’histoire 🙂

 

Si toi aussi tu veux entrer dans l’histoire avec Gian Marco, inscris-toi dès maintenant à la BAREFiiT !

Découvre la boutique en ligne d’AMA PURE, la maque de Gian Marco 😉

Share

Publié par Elodie le , dans News.

A propos de Elodie

Cross training, running, strong… aucun défi ne fait peur à Elodie, conceptrice de la BAREFiiT et véritable pile électrique ! C’est pour partager sa passion du sport et son goût du challenge qu’elle a imaginé ce concept unique... on the beach ! Ses inspirations ? Mike Horn, Usain Bolt, ou encore Killian Jornet.

Laisser un commentaire